/*

SRD : Service de règlement différé

Vous êtes ici : Accueil » Dictionnaire comptabilité et gestion » SRD : Service de règlement différé
SRD : Service de règlement différé

service-reglement-differe

Service de règlement différé (SRD) [Fin.]

Service du premier marché de la bourse des valeurs mobilières de Paris qui prend la suite du marché à règlement mensuel à partir du 25 septembre 2000, dans le cadre de la généralisation du marché au comptant, conformément à la convergence des 8 bourses partenaires de F Alliance européenne en vue de déboucher sur une bourse européenne. On notera que le marché à règlement mensuel a lui -même pris la suite du marché à terme en octobre 1983.

Le mode de négociation et de règlement est identique sur tous les marchés, mais avec possibilité de différer le règlement des opérations. Le SRD concerne les valeurs les plus actives de la bourse, en ce sens, que les valeurs éligibles doivent répondre à l’un des deux critères suivants : appartenir à l’indice SBF 120 ou 1 milliard d’euros de capitalisation boursière et 1 million d’euros traités quotidiennement. Les opérations doivent porter sur un nombre minimum de titres (ou quotité). Les facultés de report et de négociation conditionnelles existent.
La procédure suivante indique la manière d’utiliser le SRD, après avoir libellé l’ordre en précisant « avec Service de règlement différé » : l’investisseur individuel (émetteur d’un ordre d’achat ou de vente) s’adresse soit à un intermédiaire (collecteur d’ordre, essentiellement le réseau bancaire) qui s’adresse à son tour au négociateur seul habilité à intervenir sur le marché, soit directement à ce négociateur qui est un prestataire de services d’investissement membre de ParisBourseSBF.

A l’achat, l’investisseur individuel ne paie et n’est livré que le dernier jour de bourse du mois. Le négociateur porte (Portage) la position de l’acheteur du jour J de l’ordre au dernier jour de la bourse en contrepartie d’une commission. À la vente, l’investisseur individuel passe son ordre le jour J, le négociateur exécute l’ordre au comptant à J+3 après avoir trouvé les titres sur le marché pour les livrer à l’acheteur, en se faisant payé simultanément par ce dernier, tandis que l’investisseur individuel ne livre ses titres et n’est payé que le dernier jour de bourse. Le négociateur « porte » ainsi la position du vendeur du jour J de l’ordre au dernier jour de bourse du mois, moyennant une commission.

Vidéo: SRD Service de règlement différé

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié