hfcLI2a22bhhB

La comptabilité analytique - C'est Savoir.fr

La comptabilité analytique

> > La comptabilité analytique ; écrit le: 14 novembre 2011 par admin

Principes de la comptabilité analytique

Il existe une étroite relation entre la comptabilité générale et la comptabilité analytique, en faite la comptabilité analytique s’appuiera sur les charges enregistrées par la comptabilité générale. Il ne doit pas avoir, en principe, de différence entre le résultat analytique calculé et le résultat de la comptabilité générale. Il s’agit, en fait, de répartir différemment les charges, non plus en fonction de leur nature (loyers, assurances, publicité, etc…), mais par activité ou fabrication (part du loyer imputable au produit X, au produit Y, etc…).

Cette démarche suppose une analyse préalable de l’organisation de l’entreprise, et de ses circuits de production. Cette analyse doit permettre de déterminer les éléments essentiels de la comptabilité de gestion

– Découper l’entreprise en centres d’analyse, opérationnels (concourant à la production) et fonctionnels (apportant un service aux centres opérationnels);

– Requalifier les charges de comptabilité générale en charges directes (directement imputables à un produit précis) et indirectes;

– Déterminer les clés de répartition qui vont permettre d’éclater les charges indirectes entre les différents centres d’analyse;

– Identifier les centres d’analyse secondaires, à répartir après la première répartition ;

– Attribuer à chaque centre d’analyse une unité d’œuvre, caractéristique de son activité, qui servira aux calculs finaux du coût complet de chaque produit.

Cette analyse préalable ne peut être menée de façon strictement théorique, mais doit s’appuyer sur une étude précise et complète de l’entreprise, de son organisation, de ses ” recettes ” de fabrication, etc…

Une fois réalisée, l’analyse débouche sur la construction des tableaux de répartition des charges, et de calcul des coûts complets.

Le gestionnaire dispose dès l’ors d’un outil d’analyse précis, qui lui permet de connaître exactement la contribution de chaque produit au résultat de l’entreprise, et qui peut orienter la prise de décision.

Toute modification du processus de production (remplacement d’une machine, modification de la composition d’un produit, extension de locaux, etc…) implique une redéfinition soit des tableaux de répartition, soit des clés de répartition, voire même parfois des unités d’œuvre.

L’outil de comptabilité analytique ainsi construit permet également à l’entreprise de ” tester ” certaines hypothèses d’investissement ou de modification Si nous achetons telle machine, qui va coûter tant de plus, mais qui permettra de réduire de tant la main d’œuvre et de déplacer telle et telle fabrication, quelle sera la conséquence sur le résultat de chaque produit et sur le résultat global ? pour répondre à ces questions il est utile de modifier les tableaux d’analyse en fonction des nouvelles données, et de recalculer les résultats.

on obtient le coût unitaire au moment de la vente, en divisant le total des dépenses par la quantité de production.

Si l’on divise seulement les frais de production (y compris les frais d’administration quotepart) par ces quantités, on obtient le coût de production.

Enfin, la répartition des coûts variables de production par les mêmes quantités, on obtient le coût.

← Article précédent: Comptabilité analytique gratuit Article suivant: Comptabilité collectivités territoriales


Une réponse pour "La comptabilité analytique"

  1. huguette  29 octobre 2012 at 21 h 04 min

    quelles sont les objectifs et les procédures de la comptabilité analytique

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site