/*

La comptabilité : participations

Vous êtes ici : Accueil » Fonction comptable » La comptabilité : participations
La comptabilité : participations

ARTICLE

Les titres des sociétés dans lesquelles la maison mère d’un groupe n’a ni contrôle, ni influence notable sont des actifs financiers qui ne peuvent pas être inté­grés dans les comptes consolidés.

Il faut que ceux-ci se contentent de prendre en ré­sultat la quote-part de dividende qu’il est possible de récupérer, tout en assumant l’obligation de déprécier la valeur des titres en cas de perte durable.

Cette méthode s’applique aussi aux titres de socié­tés qui ne peuvent pas être consolidées parce qu’elles sont trop petites, ou que les délais de clôture des comptes du groupe sont impossibles à respecter.

La pénalisation en analyse financière n’est pas né­gligeable : le ROCE (return on capital employed), renta­bilité opérationnelle des capitaux employés des titres de participation est égal au rapport des dividen­des reçus sur la valeur des titres, donc toujours infé­rieur à leur résultat et au rendement réel du capital employé. Comme de surcroît, pour certains titres, la valeur est réévaluée périodiquement à la valeur de marché avec pour contrepartie les capitaux propres, sans résultat, le ROCE est pénalisé d’autant.

La représentation dans le bilan et la lecture de la performance financière des titres de participation co­tés restent, de ce fait, un sujet délicat auquel les nor­mes comptables n’ont pas trouvé de réponse absolu­ment satisfaisante.

VIDEOS

Vidéo : La comptabilité : participations

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La comptabilité : participations

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=72IPy_0aq7g]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié