hfcEC2aaudit externe22bhhB

Environnement comptable : audit externe - C'est Savoir.fr

Environnement comptable : audit externe

> > Environnement comptable : audit externe ; écrit le: 27 février 2012 par admin

C’est le grand privilège de l’information financière comptable que de pouvoir et de devoir – être justifiée.

Il n’a pas été accordé à la fonction comptable par le seul souci des autorités de protéger les investisseurs : c’est aussi un de ses droits naturels parce que le sup­port comptable, de par sa structure en partie double avec des états financiers cohérents entre bilan, résultat et flux, est le seul existant qui se prête à des procédu­res de vérification fiables. Il est dit auditable.

En matière comptable, le mot « certification » est très fort et recouvre des procédures qui dépassent cel­les utilisées dans les démarches d’attestation de la qua­lité des processus, par exemple.

Outre les travaux de vérification interne des don­nées, la certification des comptes implique des procé­dures de vérification auprès des tiers (banques, clients, fournisseurs, avocats) et de pointages physi­ques (immobilisations, stocks) qui ne sont possibles qu’avec un bilan cohérent avec le résultat et les flux financiers, et intégrant toutes les transactions réali­sées par l’entreprise.

Pour les transactions qui ne sont pas dans les comptes, mais qui pourraient concerner l’exercice su­jet à certification, comme par exemple un engagement pris par un dirigeant, les procédures de vérification font appel à des déclarations formalisées des person­nes habilitées dans les lettres d’affirmation (represen­tation letter).

La certification complète des comptes est, en géné­ral, annuelle. Les autres attestations, sur les comptes trimestriels, semestriels ou sur toute information comptable partielle, portent sur des revues limitées. Compte tenu de l’échéancier de publication des gran­des entreprises cotées, on peut considérer qu’elles sont soumises à audit quasi permanent et que la certifica­tion de leurs comptes fait désormais partie de leurs procédures quotidiennes.

Malgré l’ampleur de toutes ces procédures, la certi­fication des comptes a paradoxalement perdu un peu de son poids moral auprès des investisseurs et du grand public. Plutôt que l’effet d’un quelconque relâ­chement du contrôle, il faut plutôt y voir l’aléa intro­duit dans les comptes par des valorisations de plus en plus complexes et par des engagements vis-à-vis de marchés de plus en plus volatils.

Vidéo : Environnement comptable : audit externe

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Environnement comptable : audit externe

https://www.youtube.com/embed/rHIj5D7rRPM

← Article précédent: Environnement comptable : gouvernance Article suivant: Environnement comptable : comités


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site