hfcLL2acomptabilite22bhhB

La comptabilité : stock options - C'est Savoir.fr

La comptabilité : stock options: comptabilisation stock option

> > La comptabilité : stock options ; écrit le: 27 février 2012 par admin

Les stock options sont des droits attribués aux diri­geants, plus rarement aux salariés, d’acheter des ac­tions de leur société à un prix fixé d’avance. De sorte que si la valeur de l’action augmente, les titulaires des options pourront acheter les actions à un prix infé­rieur à leur valeur.
Les options distribuées ne donnent pas lieu à un dé­caissement par l’entreprise et l’idée qu’elles puissent être une charge pour celle-ci a rencontré beau­coup de résistance.
Pourtant, il y a bien un avantage économique ac­cordé au bénéficiaire qui reçoit, à prix préférentiel, une partie du capital de l’entreprise. Il y a un manque à gagner pour les actionnaires de l’entreprise quand celle-ci émet des actions à un prix « bradé ».
La normalisation comptable, devant le casse-tête atypique d’une charge ne devant jamais donner lieu à débours de trésorerie, a imaginé un traitement notionnel pour la comptabiliser en contrepartie des fonds propres.
D’une certaine manière, ce traitement simule le pro- visionnement, au moment où les options sont accordées, du manque à gagner que subira l’action­naire quand le capital sera souscrit par le salarié à une valeur inférieure à celle du marché.
C’est une démarche peut-être contestable sur le plan conceptuel et a été d’ailleurs largement contestée -, mais le normalisateur n’a pas trouvé d’autre moyen pour faire entrer dans les comptes, des modalités de rémunération qui ont pris des propor­tions importantes.
L’argumentation de l’investisseur milliardaire amé­ricain, Warren Buffett ajoute de l’eau au moulin du normalisateur : « Si les stock options ne sont pas une forme de rémunération, que sont-elles ? Si les rému­nérations ne sont pas une charge (au sens comp­table), que sont-elles donc ? Si les charges ne doivent pas figurer au compte de résultat, où diable les faire figurer ? »
Le puriste comptable trouvera que mettre en résul­tat quelque chose parce ce qu’on ne sait pas où le mettre est peu rigoureux conceptuellement, mais c’est une loi commune de la normalisation comptable : toute transaction créative, exclue des comptes du fait de montages particuliers, appelle une norme réglemen­tant sa prise en compte obligatoire dans les états fi­nanciers si l’information du lecteur est jugée faussée.
Grâce aux stock options, les modèles financiers d’évaluation d’options, comme celui de Black & Scholes, ont pénétré le monde de la comptabilité.

Vidéo : La comptabilité : stock options

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La comptabilité : stock options

← Article précédent: La comptabilité : intérêts d'emprunts intercalaires Article suivant: UGT : unités génératrices de trésorerie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site